Croyez-vous aux croyances limitantes ?

Dans cet article je vais aborder un point qui est, à mon avis, fondamental pour bien comprendre l’approche de la Programmation Neuro Linguistique, ou PNL.

Si vous vous êtes déjà renseigné sur la Programmation Neuro Linguistique, ou si vous avez déjà commencé à étudier le coaching et la Programmation Neuro Linguistique, alors ce thème plutôt récurrent ne vous sera pas inconnu. Je vais évoquer ici du système des croyances limitantes. En effet, ce que nous appelons les croyances se trouvent être un aspect à étudier de près car il joue un rôle de premier ordre dans certains mécanismes de la Programmation Neuro Linguistique. Clarifier et comprendre ce que nous entendons par « croyance » est donc particulièrement important.

De la réalité des croyances

Pour ainsi dire, les croyances n’existent pas dans le monde physique, dans le sens où elles n’ont pas de réalité tangible.

C’est plutôt logique puisqu’elles proviennent uniquement du mental humain. Avez-vous déjà pu voir ou bien toucher une croyance ? Il s’agit bien là d’un phénomène conceptuel.

Néanmoins ce phénomène est particulièrement important puisque vos croyances vont induire des jugements et des pensées, et ces pensées vont induire à leur tour des émotions. Et finalement ces émotions vont induire des actions ou des réactions… un comportement en d’autres termes.

PROGRAMMATION NEUROLINGUISTIQUE

Ce que j’aimerais vous faire comprendre c’est qu’il s’agit ni plus ni moins de ce que j’appellerai une utilisation linguistique, comme on parle de l’amour par exemple.

Parler de l’amour c’est parler d’émotions et de sentiments. Mais l’amour en lui-même n’est pas visible ou tangible. Ce que vous voyez ce sont des gens qui agissent ou réagissent d’une manière amoureuse. Les comportements d’amour ou de haine sont visibles, mais pas l’amour ou la haine en tant que tels. Mais alors si l’amour se manifeste sous forme d’actions à travers un processus, ce que vous appelez croyances fonctionnent-elles différemment ?

PROGRAMMATIONNEUROLINGUISTIQUE

Je sais que cela peut vous paraître étrange car vous vivez sûrement tout cela au quotidien et que vous ne vous êtes sans doute jamais posé cette question en profondeur.

Vous êtes tellement plongé dans ce genre de situations vivantes et émotionnelles qu’il peut vous sembler compliqué de prendre du recul pour les observer d’une façon détachée.

Le processus des croyances

Il est sûr qu’une partie de votre cerveau enregistre et stocke toutes vos croyances. Lorsque vous n’étiez encore qu’un jeune enfant, vous avez peut-être fait la désagréable expérience de cet instituteur qui vous a martelé : « Tu ne feras rien de bon dans la vie dans la vie, tu es mauvais… ». Quel désastre d’entendre des adultes, et encore plus des professeurs, dirent ce genre de chose à leurs élèves ! Surtout à un jeune âge, quand l’adulte est un modèle de référence et d’autorité extrêmement fort. Alors disons que cela vous est arrivé en mathématique par exemple. Inévitablement, cela développe chez vous une aversion pour cette matière. Et c’est ainsi car l’enfant que vous étiez a accepté ces dures paroles comme une vérité irréfutable. Vous avez alors commencé à croire que vous étiez mauvais en mathématique.

CROYANCES

Puis un peu plus tard, vous avez échoué à un examen de mathématique. Alors votre cerveau a vite fait le lien avec les mots du professeur. Et vous pensez : « Tiens donc, il avait raison, c’est vrai que je suis nul en mathématique ! ». À partir de là, la croyance se renforce via ce genre d’association d’idées néfastes. Le fait d’incorporer ce genre de dialogue interne permet à la croyance de se maintenir et de s’enraciner un peu plus profondément en vous.

Mais la vie étant faite d’imprévus et de nouveautés, de nouvelles situations vont se présenter à vous. Que faire si ces nouvelles expériences ne rentrent pas dans le champ établi de vos croyances ? Deux possibilités. Soit votre cerveau les élimine en les ignorant purement et simplement. Soit il les distorsionne pour les faire rentrer dans les bonnes cases. Pour en revenir aux mathématiques, imaginons que cette fois vous ayez eu un excellent résultat à votre test. Il y a de très grandes chances que vous vous disiez intérieurement : « Bof, oui… je ne sais pas… après tout j’ai réussi cette fois mais c’était parce que c’était trop facile… ». Il s’agira là d’un cas de distorsion de l’évènement.

Et la nature des croyances ?

Donc là vous réalisez sûrement déjà qu’il ne s’agit pas seulement de croyances qui flotteraient toutes seules dans votre cerveau, sans lien avec votre vie. Mais vous commencez à comprendre à quel point il existe tout un schéma logique relié à cette idée de croyance. En fonction des évènements, dans son état de fonctionnement automatique, votre cerveau travaille à consolider et confirmer une croyance dès qu’elle semble se vérifier dans votre vie. Ou bien il cherche à biaiser votre vision des choses pour ne pas se contredire.

Nous pourrions imaginer une autre situation. Cette fois vous êtes séparé de votre ex-partenaire de vie et vous le voyez désormais comme le diable personnifié. Et bien s’il revient vers vous en s’excusant, aussi sincère soit-il, votre positionnement mental ne vous permettra pas d’être objectif car vous avez déjà décidé de votre positionnement. Vous ne le verrez que comme un manipulateur qui essaie de regagner votre confiance. Peu importe le sérieux de sa démarche, si vous êtes enfermé dans votre croyance vous ne serez pas capable de voir la situation telle qu’elle est.

CROYANCE

Ici, de mon point de vue, il n’est pas nécessaire de débattre sur la nature des croyances, que celles-ci soient limitantes ou irrationnelles, ou les deux à la fois. Mais plutôt de comprendre le processus qui vous amène à croire à quelque chose. Ou qui peut tout aussi bien vous pousser à cesser de croire en une chose.

Prenez tout ça en main !

Maintenant que vous avez une vision plus claire du mécanisme derrière les croyances, dites-vous que ce processus peut devenir un processus actif. C’est-à-dire que vous pouvez reprendre la main sur lui au lieu d’en rester le spectateur, ou pire, la victime. Vous l’avez compris, en mettant cela en lumière et en le comprenant il vous est possible de faire des transformations fascinantes dans votre vie. Métamorphoser certains cercles vicieux en cercles vertueux. Ce processus de transformation, comme tous les processus que vous verrez en Programmation Neuro Linguistique, demandera une analyse. Et cette dernière sera réalisée à l’aide d’outils de compréhension personnalisés. Cela vous permettra de garder, créer ou modifier ce qui peut s’appeler croyance, mais qui, en fin de compte, n’est qu’un mode de pensée. Votre mental est à l’origine de vos pensées mais il n’est pas vous. Il est néanmoins un outil fantastique pour vous et votre développement lorsqu’il est utilisé à bon escient.

Une personne cherche un travail, en trouve un, mais elle est licenciée. Elle en retrouve un autre mais à nouveau elle se fait licencier. Et encore une fois de plus… Au bout de trois expériences similaires consécutives cette personne commence à se créer une généralité. Le fameux : « Je ne suis pas assez bon ! ». Et tout ce qui vient dans sa vie à partir de maintenant est passé par le filtre de ce mécanisme de pensée. Mais cela n’est pas une fatalité. Il existe des personnes qui passent par des échecs successifs et qui n’en font pas pour autant une généralité. Ceux-là s’ancrent dans quelque chose de différent. En voyant par exemple que chaque situation est différente. À chaque fois une nouvelle chose, avec à chaque fois des leçons à en tirer. Au lieu de généraliser elles apprennent de leurs expériences, bonnes ou mauvaises.

CROYANCES

Donc vous pouvez d’ores et déjà cesser de voir les croyances comme un virus qui se propage d’une personne à une autre. Non, une croyance c’est un mode de pensée, plus ou moins conscient, que vous générez après une interaction avec une personne ou une situation. Après avoir validé mentalement son intervention et son autorité dans votre vie. Mais dans votre intérêt il vaut mieux que ce processus soit le plus conscient possible car cela veut dire que vous n’en êtes pas le spectateur mais bien l’acteur. Celui qui tire les ficelles afin que votre expérience de vie vous tire vers le haut et vous enrichisse quoiqu’il puisse vous arriver. Pour qu’une croyance reste en vous, il faut que vous la validiez. Vous avez toujours un rôle dans cette histoire, alors autant le jouer en pleine conscience et dans un but qui vous grandisse.

PNL

Ce moment où vous mettez une personne sur un piédestal, peu importe la raison, où vous êtes persuadé de toute sa sagesse, sa bienveillance ou son intelligence. Vous croyez dur comme fer que cette personne et son enseignement sont géniaux. Puis vous vous apercevez que ses actes ne cadrent pas du tout avec ses propos. Alors elle tombe irrémédiablement dans votre estime et toutes vos croyances se dégonflent… comment est-ce possible ? Existe-t-il une aiguille magique qui dégonfle vos belles croyances ? Non ! Vous avez juste modifié votre façon de penser et supprimé l’autorité que vous lui aviez conférée. Dès lors cette autorité se dissipe, alors tout ce en quoi vous croyiez perd de la force.

Le souci c’est que si vous n’êtes pas conscient de vos mécanismes de pensée, il existe un risque qu’une personne commence à vous faire croire ce qu’elle veut. Il s’agit de manipulation, volontaire ou non. Mais dans tous les cas si vous n’êtes pas conscient vous ne serez plus aux commandes de vos mécanismes mentaux. Aussi la Programmation Neuro Linguistique peut vous amener à analyser, comprendre et maîtriser cette partie de vous-même qui vous est peut-être encore inconnu. Partant pour cette aventure ? Il se trouve assurément des coachs en Programmation Neuro Linguistique près de chez vous. Cela est un point de départ vers plus d’autonomie dans vos processus de réflexion et de décision, et par extension, plus d’autonomie dans votre vie.

Merci à  à Kevin Maitre pour son aide à la rédaction de cet article

Luz Angelly TORRES

Luz Angelly TORRES

Coach en PNL, formatrice à l'Institut Gautier
www.luzangellytorres.ch
www.neurodanse.ch

Suivez-nous sur le réseau social de votre choix !

Institut de Formation Gautier

Faites évoluer votre vie à un niveau supérieur

Institut de Formation Gautier – Rue de Lausanne 60 – 1020 Renens – Suisse – Tel : +41 79 319 13 72

Vous aimeriez mieux apprendre, prendre des notes efficaces, claires, et que vous aurez l'envie et le plaisir de relire ?