Le réel et l’imaginaire dans nos vies

Laissez-moi vous raconter une anecdote toute personnelle, et plutôt fantastique selon moi. Il y a quelque temps je me trouvais auprès de l’un de mes jeunes neveux. Ce dernier ne se sentait pas très bien, le pauvre bout de chou avait l’air fiévreux. Quelques instants plus tard, une prise de température le confirmait, la fièvre était bien là ! Je veillais sur lui, je lui parlais et tentais de le mettre le plus à l’aise possible. Au détour de la conversation il me parla de certains de ses jouets.

Plus particulièrement de ses dinosaures et de ses petits soldats en plastique. Il me raconta que les savoir près de lui l’aidait à se sentir mieux. Je lui demandais alors de m’expliquer cela un peu plus en détail. « Bien sûr Tata » me dit-il, avant de poursuivre avec sa petite voix enfantine : « Tu sais, j’ai des amis qui me protègent à l’intérieur, et ils peuvent combattre n’importe quelle maladie qui essaie de me rendre malade ! ».

Inutile de vous dire qu’il avait piqué ma curiosité. Je voulais en savoir plus sur ce rituel qu’il avait mis en place. Je l’interrogeais un peu plus précisément, mais il coupa court. « Tata, je dois aller m’allonger et discuter avec mes soldats, mes dinosaures et toutes la bande de mes amis car je ne me sens pas très bien ».

Je le laissais faire et ce n’est que quelques jours plus tard que j’eus sa maman au téléphone. Elle m’appela pour me rassurer et m’expliquer que la température avait très vite chuté et que son petit bonhomme s’était remis rapidement de ce mauvais passage. Je lui fis part de mon soulagement et tout en échangeant avec elle une petite lumière vînt s’allumer dans ma tête.

Je faisais instantanément le lien avec l’une des particularités de fonctionnement de notre cerveau. En effet, pour ce qui est des réponses et des mécanismes physiologiques qu’il va déclencher dans le corps, le cerveau ne fait pas la différence entre le réel et l’imaginaire. Raison pour laquelle vos pensées sont plus puissantes que vous ne pourriez le croire. Ce que mon neveu m’avait expliqué, ce qu’il visualisait, c’était en fait une stratégie mentale. Il avait intuitivement trouvé sa méthode personnelle pour booster son système immunitaire.

Ce que nous dit la science

Depuis le début des années 80, de nombreuses investigations scientifiques ont été menées dans le domaine de la psycho-neuro-immunologie. L’enjeu de ces études est la compréhension du fonctionnement du cerveau et du système nerveux. Il est par exemple scientifiquement prouvé aujourd’hui que les émotions et le stress modifient les réactions biochimiques dans le courant sanguin. Il a également été mis en évidence que des techniques comme la méditation, la relaxation ou encore l’hypnose peuvent être utilisées pour stimuler et influencer de manière directe les réponses immunitaires.

Robert Dilts est l’un des élèves de Richard Bandler, le co-créateur de la PNL (Programmation Neuro Linguistique). Dans l’un de ses articles, Robert Dilts nous explique de quelle façon il procède pour traiter les allergies chez ses patients. Il utilise pour cela les mécanismes de dissociation et de recherche de contre-exemple pour faciliter les réactions de modification du système nerveux autonome à l’égard d’un stimulus qui déclenchait habituellement l’allergie. Intéressant n’est-ce pas ? Il faut croire mon petit neveu connaissait intuitivement certains principes de la PNL. La visualisation évidemment, la sous modalité également, ainsi que les techniques d’affirmation verbale pour sa guérison. Je peux vous dire que je suis sincèrement fière de lui et de sa capacité à être à l’écoute de son corps !

Et vous dans cette histoire ?

Peut-être êtes-vous en train de penser « Oui, c’est une jolie histoire… mais ça ne marchera pas avec moi. ». Si c’est ce que vous vous dites, surtout intégrez bien le fait que vous êtes tout à fait capable d’en faire autant. Vous avez juste oublié ces principes qui nous sont pourtant si naturels lorsque que nous sommes encore de jeunes enfants. La société moderne et ses conditionnements ont une fâcheuse tendance à gommer de notre mémoire les merveilleuses capacités de notre organisme. Mais soyez sûr qu’il reste toujours une porte en vous qui peut vous ramener vers la découverte de ces trésors.

Je profite d’avoir votre attention pour vous proposer de passer en mode actif ! Que diriez-vous de prendre un peu de temps pour écouter votre corps et votre système immunitaire. Je vais vous demander de mobiliser au maximum votre neurologie. Pour l’instant le but recherché est uniquement la détente. Lorsque vous sentez que vous accumulez en vous des tensions, des pensées ou des peurs qui peuvent être source de stress pour vous, alors c’est qu’il est grand temps de prendre un moment pour vous arrêter.

Faire une pause et dire stop à tout cela. Prenez une longue et profonde inspiration, puis laisser partir vos soucis à l’expiration. Profitez du moment de détente que cela vous procure. Répétez l’opération aussi souvent et longtemps que vous en avez besoin. Cela jusqu’à vous sentir apaisé, et prêt à passer à la suite.

Une fois que vous vous trouvez dans un état de détente satisfaisant, qui est l’état dans lequel nous devrions nous trouver naturellement, essayez de scanner votre corps physique. En quoi cela consiste-t-il me direz-vous ? Et bien tout simplement à porter votre conscience sur les différentes zones de votre corps et d’écouter avec tous vos sens.

Une zone après l’autre dans un premier temps, puis plusieurs à la fois lorsque vous serez familiarisé avec cet exercice. Apprenez à ressentir et à localiser en vous les endroits tendus, lourds ou noués. Portez-y votre écoute bienveillante et contentez-vous de laisser agir le pouvoir de votre conscience. Grâce au lâcher-prise, constatez comme votre organisme va permettre à ces charges de partir. Laissant place à plus de bien-être et de lucidité dans votre comportement.

Faisons un pas de plus

Allons encore un peu plus loin si vous le voulez bien, j’aimerais vous faire tester autre chose… Je voudrais à présent que vous imaginiez votre centre de contrôle personnel, c’est-à-dire votre cerveau. Prenez votre temps. Visualisez-le en vous rappelant qu’il est là pour gérer toutes les choses merveilleuses que vous pourrez être amené à faire. Il est aussi celui qui va vous aider à motiver et booster votre système immunitaire.

C’est maintenant au tour de votre créativité d’entrer en jeu. Vous êtes le metteur en scène de votre monde alors laissez libre cours à votre vision créative. Si vous souhaitez travailler sur une guérison plus rapide, alors imaginez-vous par exemple rassemblant toutes vos cellules immunitaires. Vous êtes libre de vous les représenter sous la forme qui vous parle le plus : personnages et idoles que vous appréciez, animaux réels et imaginaires, sons et symphonies, couleurs, goûts et odeurs, ou même tout cela à la fois.

L’important est de vous focaliser sur le déroulement de ce scenario positif et bénéfique pour vous. Plus vous visualiserez en détail, plus ce travail sera efficace. Déroulez votre histoire selon votre envie. Mais surtout gardez à l’esprit que cela ne fonctionnera que si vous êtes détendu et que vous y prenez du plaisir. Inutile de forcer les choses. Dans mes films mentaux, il y a toujours au moins un dragon présent, c’est un peu mon chouchou. Un autre point important : prenez le temps de remercier vos personnages pour ce qu’ils font, échangez avec eux, construisez avec eux la trame de votre histoire. Et encore une fois, sentez-vous libre de créer ce que vous voulez. Si vous avez besoin de combattre une maladie, faites donc intervenir de fiers guerriers en armure d’or. Faites les chevaucher de puissantes montures, motivez-les avec un discours épique digne des blockbusters hollywoodiens et lancez-les mentalement dans la bataille contre le mal qui vous afflige.

Faites-vous la promesse de rire, danser, profiter des belles choses que vous aurez imaginées avec toutes vos projections mentales. Car ce n’est finalement que de cette façon que vous pourrez faire vibrer votre histoire. Laissez surgir toutes vos bonnes idées, ne vous auto-limitez pas. Et plus vous pratiquerez, plus vous serez à l’aise et à même de développer cet espace intérieur de créativité curatif. Il est très possible que vous ressentiez, au fur et à mesure, certains effets en temps réels dans votre corps.

Pour moi cela prend parfois la forme d’une sensation particulièrement positive. Comme si des étincelles fourmillantes et vivifiantes parcouraient mon corps pour le nettoyer en profondeur. Il y a une chose que j’aime beaucoup visualiser en fin de séance : un bouclier. Le mien est un large bouclier de guerrier. Je mets en place ce symbole puissant afin d’installer une protection mentale autour de moi contre les autres maladies qui souhaiteraient m’atteindre.

À vous de trouver les représentations auxquelles vous êtes le plus réceptif. Ce monde est le vôtre et vous en êtes l’unique créateur. Alors profitez-en à fond ! Et ressentez ce qui se passe en vous, l’apaisement de votre respiration, le bien-être et le bonheur qui s’installent durablement en vous. Laissez faire vos créations. Laissez leur faire le travail, vous savez que vous pouvez avoir toute confiance en eux

Restez confortablement installé et voyez le stress partir au loin tandis que vous profitez pleinement du moment présent. Et au détour d’une profonde respiration, il est probable qu’un sourire détendu s’installe sur votre visage. C’est là la preuve que vous avez réussi à mener cet exercice à son terme. Vous êtes dans un état paisible, ressourcé, vous voilà prêt à retourner à vos activités avec une énergie renouvelée. Ou peut-être opterez-vous pour un temps de repos bien mérité avant de retourner dans le tumulte du quotidien. À vous de choisir !

 

J’ai une pensée de gratitude envers mon neveu en rédigeant cet article. Car grâce à lui, je me suis réappropriée un moyen simple, gratuit et fun pour conserver ma santé physique et psychique dans de bonnes conditions. Je sais bien que les choses négatives de la vie existent, qu’elles sont bien réelles et que je ne peux pas prédire lorsqu’elles vont se produire. Mais l’accepter et en être conscient vous donne un moyen d’agir face à elles.

La visualisation positive est l’une des façons de les gérer. À aucun moment vous ne devriez être contrôlé par vos peurs ou par des émotions négatives. Il vous appartient de faire ce type de travail libérateur. Les coachs et les thérapeutes peuvent vous montrer la porte mais c’est à vous qu’il convient de décider de la franchir ou non. Si vous l’entraînez, votre cerveau peut-être un outil formidable de libération à travers ces stratégies mentales dédiées à votre bien-être. Devenez alchimiste de votre propre esprit et transformez les évènements négatifs en opportunités positives. Et habituez-vous toujours à aller vers ce que vous souhaitez réellement.

Merci à  à Kevin Maitre pour son aide à la rédaction de cet article

Luz Angelly TORRES

Luz Angelly TORRES

Coach en PNL, formatrice à l'Institut Gautier
www.luzangellytorres.ch
www.neurodanse.ch

Vous aimeriez mieux apprendre, prendre des notes efficaces, claires, et que vous aurez l'envie et le plaisir de relire ?