Publié par Un commentaire

Vous ne savez pas dessiner ? Désolé, cette excuse n’est pas valable ! ;-)

Est-ce que je peux apprendre à utiliser efficacement ces outils de la pensée visuelle même si je ne sais pas dessiner ?

Voilà une question qui revient de façon récurrente lorsque vous commencez à porter votre intérêt sur ces outils. Qu’il s’agisse du sketchnoting ou du Mind Mapping, beaucoup semblent penser qu’il faut avoir des talents d’illustrateurs pour utiliser ces outils. Et bien sur ce point, ils se trompent ! D’ailleurs, les premiers sketchnotes que vous serez amené à produire ne contiendront pas de dessin. L’illustration de votre sketchnote sera en quelque sorte la cerise sur le gâteau.

Car le plus important est votre capacité à détecter les idées clefs et à les regrouper sous formes logiques. Il est impératif que vous soyez à l’aise avec cette étape avant de passer à la suite. Le dessin viendra après, en complément, pour renforcer la prise de notes des idées clefs. Et ce sont vos dessins qui donneront un effet personnalisé, fun et impactant à votre sketchnote. Mais quel que soit votre talent graphique actuel, vous êtes tous capable de dessiner des choses simples et donc d’utiliser ces outils de la pensée visuelle.

 

En complément de ces précisions, vous devez savoir qu’il existe une manière de dessiner spécialement adaptée pour la pensée visuelle. Elle vous permettra de transformer des idées et des concepts en dessins très simples en quelques traits. Cette méthode se base sur un alphabet visuel, très connu dans le monde du sketchnoting. Puis lorsque vous serez familiarisé avec cet alphabet, vous pourrez compléter vos dessins en suivant différents processus tels que l’ingénierie inverse ou la création d’une banque de pictogrammes.

                                            Et l’écriture alors ?

Voilà un autre sujet qui pose question aux apprentis sketchnoteurs. Il faut bien le reconnaître, il existe autant d’écritures manuscrites que de personnes sachant écrire. Vous en avez peut-être fait l’expérience, certaines de ces écritures sont quasiment illisibles ! La bonne nouvelle c’est qu’il vous est possible, en 10 minutes, d’apprendre à écrire de façon très lisible. Et ce, même si vous êtes un adepte des pattes de mouches ou que vos listes de courses n’ont rien à envier aux prescriptions médicales indéchiffrables de votre médecin. Comme pour les pictogrammes il existe des méthodes simples que vous pouvez acquérir rapidement.

Sur ce sujet précis, voici l’un des secrets de nombreux sketchnoteurs :

– Arrêtez de penser que vous devez absolument écrire des mots, pensez plutôt que vous êtes en train de dessiner des lettres.

Ça n’a l’air de rien comme ça, mais vous vous apercevrez vite que ce petit twist mental fait toute la différence. Une lettre se compose de bâtons et de courbes. L’idée est de lever votre crayon entre chaque nouvelle création de bâton et chaque nouvelle création de courbe. Cela a pour effet de vous donner une écriture bien plus régulière et donc tout à fait lisible et plaisante à parcourir lors de vos

Hum ! J’ai l’impression d’entendre d’ici les pensées de certains d’entre vous :

– C’est bien beau tout ça ! Mais je n’aurais jamais le temps d’écrire de cette façon tout en portant mon attention sur l’écoute des informations.

Sur le principe, ce n’est pas totalement faux. Mais rappelez-vous que lorsque vous pratiquez la prise de notes visuelles, vous ne cherchez plus à tout écrire dans le détail. Vous cherchez à extraire uniquement les mots clefs. Donc oui, l’écriture en elle-même est légèrement plus longue au début. Mais vous aurez largement le temps d’écrire car seuls quelques mots seront retenus et écris. Et avec un peu de pratique vous gagnerez en rapidité et arriverez à écrire ainsi tout à fait instinctivement.

En vous intéressant aux outils de la pensée visuelle vous investissez sur votre propre personne. L’efficacité de ces méthodes vous permettra de gagner un temps précieux car vous pouvez les appliquer dans tous les domaines qui vous tiennent à cœur. À titre personnel ou professionnel, vous vous surprendrez à les utiliser de façon spontanée et naturelle.

D’ailleurs, attendez-vous à susciter l’intérêt et la curiosité des personnes autour de vous. Il est très possible qu’au terme d’une réunion, quelques smartphones s’allument pour prendre en photo votre sketchnote. Ce dernier sera assurément bien plus compréhensible et agréable à relire que les tristes notes de vos collègues. Vous serez capable de clarifier aisément tous les sujets qui vous paraissaient complexes. Votre rapport à l’apprentissage de nouvelles connaissances en sera chamboulé, pour le meilleur soyez en sûr !

Vous allez vite réaliser que ces trésors, conçus pour un apprentissage différent, sont l’une des clefs pour tirer votre épingle du jeu dans ce monde où règne ce que certains nomment aujourd’hui “l’infobésité”. Être capable d’organiser et de synthétiser toutes ces informations en optimisant votre temps est un don rare et par conséquent recherché. Le top, c’est que vous serez en mesure de la faire d’une façon naturelle et plaisante, en stimulant votre intellect et vos talents créatifs !

Merci à Cyril Maitre ( Formateur) et Kevin Maitre pour leurs aides à la rédaction de cet article.

Yannick Gautier

Yannick Gautier

Souriez, la vie est belle.

Soyez doux avec vous-même

Créateur de l’Institut Gautier

Une réflexion au sujet de « Vous ne savez pas dessiner ? Désolé, cette excuse n’est pas valable ! ;-) »

  1. […] Vous ne savez pas dessiner ? Désolé, cette excuse n’est pas valable ! 😉 […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *