Le lâcher prise et l'art du «Comment ?»

Dans cet article, je vous livre deux astuces très efficaces pour m’assurer que vous parviendrez à garder votre sourire et votre zénitude dans le contexte sanitaire particulier qui semble vouloir se poursuivre. Pourquoi je vous parle du contexte sanitaire ? Et bien car il a été pour beaucoup le point de départ de prises de conscience et de remises en question concernant certaines de leurs habitudes. Qu’il s’agisse d’habitudes mentales ou physiques.

Globalement, voici les étapes par lesquelles sont passées une majorité de personnes au moment du confinement :

Etape 1 : La « panique » des premiers jours. La vie de chacun est chamboulée et les signaux alarmistes génèrent un stress élevé. Les projets personnels se mettent au ralenti voir à l’arrêt. La préparation des réserves se met en place, que ce soit pour la nourriture du corps ou pour celle de l’esprit.

Etape 2 : S’installe une période plus ou moins longue de vide. De dissociation entre le corps et les pensées. La perte des repères temporels propres à chacun aboutit à un rythme de vie morcelé. Plus vraiment d’heure prédéfinie pour manger, dormir, se distraire ou penser. Il arrive d’être coupé de soi-même et du monde. Une forme d’auto-culpabilisation peut s’installer : « Tu as du temps et tu n’en fais rien alors qu’il y a encore quelque jour tu te plaignais de ne pas en voir assez ! ». L’important est de ne pas rester bloqué à cette étape.

Etape 3 : Viens un jour où une prise de recul et un questionnement sur la situation s’opère. Un lâcher prise salvateur se met en place et un regain de vitalité et de motivation arrive. Les journées se remplissent à nouveau. L’important n’est plus de craindre un avenir incertain ou de vouloir contrôler la situation à tout prix.

Mais pour passer de l’étape 2 à 3, un questionnement intérieur est nécessaire. La PNL (Programmation Neuro-Linguistique) vous apprend cette démarche consistant à questionner vos émotions. Questionner ce qui se produit dans votre sphère émotionnelle lorsque que vous rencontrez une situation bloquante.

Le lâcher prise

Vous l’avez sûrement remarqué, certaines personnes peuvent se sentir bien ou non en fonction de la météo. Le plus souvent elles sont heureuses quand il fait un grand soleil et déçues lorsqu’il pleut ou que le temps est gris. Évidemment elles n’ont aucun pouvoir sur les phénomènes météorologiques et pourtant elles choisissent d’en être affectées de façon parfois négative. Quand vous souhaitez mettre en place plus de lâcher prise dans votre vie, vous devrez passer par certains questionnements successifs issus de la PNL :

  • Quels sont les éléments de ma vie qui ont un impact sur mon bien-être ?               Ils seront nombreux mais vous commencerez par les plus directs, les plus évidents. Une fois ceux-ci identifiés vous pourrez vous demander :

  • Quels sont les éléments sur lesquels je peux agir, et donc par extension, ceux sur lesquels je n’ai aucun pouvoir ?

    Et ensuite, vous vous questionnerez sur la cause de votre stress et de votre mal être en lien avec ces choses que vous ne pouvez de toute façon pas changer. Si vous n’avez pas la main sur la situation ou l’évènement, pourquoi devriez-vous en subir la charge mentale ou le contrecoup émotionnel ?

Vous avez sans doute déjà beaucoup entendu parler du lâcher prise mental ou émotionnel. Mais ce que vous devez voir, c’est que cette étape 2, celle où le corps ne semble plus réagir comme d’habitude, cette étape correspond à un lâcher prise physique. Car que vous le vouliez ou non, votre corps communique à sa manière avec vous. Les différents symptômes de nos maladies (« mal a dit ») n’en sont qu’un exemple. Ce passage à vide que beaucoup ont pu ressentir est un message du corps pour dire « il faut s’arrêter de courir partout, il faut se ressourcer ». C’est le moment précis où vous devez prendre du temps pour vous. Prendre le temps de vous écouter.

Il sera toujours bénéfique pour vous d’écouter ces appels de votre corps. Combien pensent avoir la maîtrise totale de leur corps grâce à leur conscience ? Une grande majorité assurément. Et c’est tout à fait compréhensible vu la façon dont nous passons notre temps à lui faire faire mille choses pour vivre au quotidien et faire avancer nos projets. Mais combien sommes-nous à prendre un temps pour l’écouter, pour lui laisser sa place de messager sans que notre mental agité ne vienne interférer ?

Car contrairement à la plupart de nos pensées, les informations que nous transmet le corps sont des données de terrain si je puis dire. Elles sont en lien direct avec notre expérience de la réalité quotidienne. Elles ont donc d’autant plus de valeur et c’est aussi l’une des raisons pour laquelle vous devriez passer du temps à écouter les messages de votre corps. Ne nagez plus à contre-courant des signaux que vous recevez de la part de votre corps. Lors de la formation de praticien en PNL, vous apprendrez à les écouter et à mieux les comprendre.

Acceptez de lâcher prise avec votre mental mais aussi avec votre corps. Voilà une leçon que le confinement et les différentes restrictions imposées par cette situation exceptionnelle que nous vivons peuvent vous apprendre. Une fois dans cet état, vous profiterez mieux du temps qui vous est accordé car vous ne serez plus parasité par des angoisses ou des peurs inutiles. Un rayon de soleil, un sourire, vous verrez ces petites choses simples sous un jour nouveau et vous retrouverez un bien-être et une envie d’avancer qu’un esprit encombré ne peut pas savourer.

Passez du « Pourquoi » au « Comment »

Je suis très souvent amené à entendre de la bouche de personnes souhaitant solutionner certaines situations ce type de questions :

  • Pourquoi m’arrive-t-il ceci ?

  • Pourquoi m’arrive-t-il cela ?

  • Pourquoi mon couple ne va pas bien ?

  • Pourquoi mes enfants ne m’écoutent pas ?

  • Etc..

Se poser ce genre de questions est tout à fait légitime si vous êtes dans une démarche d’amélioration de votre vie et de votre bien-être. Néanmoins, ce type d’approche aura tendance à vous embourber dans votre problème. L’astuce que nous recommande Richard Bandler, le co-créateur de la PNL, est de passer du « Pourquoi » au « Comment » dans la formulation de vos interrogations :

  • Comment faire pour que ceci ne m’arrive plus ?

  • Comment puis-je faire pour m’épanouir dans mon couple ?

  • Comment puis-je faire pour capter l’attention de mes enfants ?

     

Amusez-vous à aborder les situations en termes de solutions et non plus en termes de problèmes. Le « Comment » a une réelle puissance et celle-ci vous aidera dans vos démarches de compréhension et de résolution de problèmes. Vous découvrirez à quel point passer du « Pourquoi » au « Comment » est un moteur pour vos capacités cérébrales.

Cela vous libère également de votre position de victime en vous rendant acteur de l’ajustement que vous allez apporter à cette situation qui vous bloquait jusque-là. C’est comme si vous vous autorisiez à regarder là où vous allez poser votre pied pour faire votre prochain pas plutôt que de rester le nez figé vers le sol à constater à quel point il est difficile d’avancer.

Un exemple parlant ? Certains parents se demandent souvent :

  • Pourquoi mon enfant n’arrive pas à se concentrer ?

Dans un questionnement sous cette forme, avant de trouver une solution il faudra trouver des causes. Ces causes ne seront pas toujours justes ni évidentes à trouver. Elles seront parfois moralisatrices ou culpabilisantes pour l’enfant, ce qui aura souvent un effet contraire à l’amélioration que vous recherchez. Dans une approche  PNL par le « Comment », le questionnement devient: 

  • Comment faire pour que mon enfant parvienne à se concentrer ?

Sentez-vous comme cette dynamique est infiniment plus positive et constructive ? L’attention est focalisée directement vers le mieux-être, vers la recherche de la solution la plus adaptée. Il y a là un gain de temps énorme et toujours des solutions concrètes à la clef.

Ces deux mécanismes que vous venez de voir, le lâcher prise et la recherche de solutions par le « Comment », peuvent s’appliquer à tous les domaines. Testez-les à la moindre occasion et permettez-vous de vous ancrer durablement dans le bien-être grâce à elles. Et surtout, faites en sorte que votre attitude positive devienne virale !

Merci à iBRAHIM DAHMANi ( Coach en PNL) et Kevin Maitre pour leurs aides à la rédaction de cet article.

Yannick Gautier

Yannick Gautier

Souriez, la vie est belle.

Soyez doux avec vous-même

Créateur de l’Institut Gautier