Cet article est né à partir d’une réflexion portant sur le stress lié à l’application des mesures dites Anti-Covid19. Le quotidien d’une bonne partie de la population mondiale s’en est trouvé chamboulé à un moment ou à un autre. Mais nous n’avons pas tous vécu les choses de la même façon. Chez certains la situation a pu générer un grand stress.

Vous trouverez ici quelques conseils pour appréhender au mieux ce type d’évènements. Cette philosophie, si je puis dire, s’intitule les « trois R » et touche de près à la Programmation Neurolinguistique (PNL). Vous pourrez y recourir sans modération dès qu’un imprévu vient briser votre dynamique quotidienne sur une longue période.

  

R comme recadrage

L’arrivée subite du Covid19 dans votre quotidien a pu soulever de nombreux questionnements. Ces interrogations peuvent être à l’origine de stress et d’anxiété si elles prennent le pas sur votre rationalité. Je pense ici à des questionnements et projections négatives du type :

 

« Je vais être coincé à la maison. »

« Je peux attraper cette maladie. »

« Je suis en danger, je peux en mourir. »

 

C’est là que le recadrage entre en jeu. Par recadrage, j’entends la capacité à voir une situation donnée sous un nouvel éclairage. Dans notre cas il s’agit de la crise sanitaire mondiale. Mais cette méthode peut s’appliquer et s’adapter à toutes les situations hors normes qui pourraient vous impacter. Le recadrage est donc une nouvelle vision de la situation, ici :

 

« Comment vais-je pouvoir profiter de ce confinement ? »

 

OK, vous êtes privé ou restreint dans votre liberté de mouvements. Et bien le recadrage c’est par exemple se dire que vous avez votre liberté de penser et vous focaliser dessus le temps du confinement. Car au final, c’est bien à vous que revient le choix de penser positivement ou non. Le choix d’avoir envie de tirer profit de cette situation inhabituelle.

Nous avons tous, en tant qu’êtres humains, de grandes capacités d’adaptation. Soyez sûr que vous en disposez également pour peu que vous souhaitiez les mettre en œuvre. C’est inscrit dans la nature humaine et c’est à mon sens ce qui a permis à l’Homme d’évoluer toujours vers l’avant.

Ce principe de recadrage vous pouvez le retrouver dans différentes méthodes. La Programmation Neurolinguistique (PNL) est l’une d’elle bien sûr. En psychologie cela se nomme le recadrage cognitif. Mais vous pouvez également y avoir recours via différents type de coaching. C’est un outil utile et efficace.

Et il vous est possible à tout moment de procéder à un « auto-recadrage ». C’est-à-dire un recadrage naturel, basé sur votre capacité à prendre conscience de votre état intérieur. Puis à l’ajuster vers un équilibre apaisé si cela s’avère nécessaire. Pour y parvenir il vous faudra comprendre et expérimenter qu’il est possible de trouver du positif dans des évènements perçus de prime abord comme négatifs.

Cette citation du célèbre Henry Ford illustre à merveille mon propos :

  • « Que vous pensiez être capable ou ne pas être capable, dans les deux cas, vous avez raison. »

Ce qui est magnifique c’est que vous avez le choix. Celui de voir le confinement et les différentes mesures sanitaires restrictives comme quelque chose d’angoissant. Ou alors, au contraire, de vous dire que cela peut-être une belle opportunité pour faire les choses d’une manière totalement nouvelle et en tire bénéfice pour votre mieux être.

R comme Retraite spirituelle

Cette étape vient à la suite du recadrage. Vous êtes alors dans une dynamique positive et active. Plein de motivation pour de nouveaux projets, de nouvelles activités.

Toujours dans ce cadre Covid19, je vois les choses de la façon suivante : une force supérieure change les projets que j’avais planifiés. Certains nommeront cela la destinée, d’autre Dieu, peu importe le nom que chacun lui attache à vrai dire. L’idée est que le cours des évènements actuels me demande de faire une pause. De prendre le temps de me tourner vers l’essentiel de ce qui constitue ma vie.

C’est l’occasion de vous pencher sur certaines de vos interrogations. Celles que vous avez mises de côtés dans votre course aux activités quotidiennes. Voilà donc l’occasion rêvée de pratiquer un peu l’introspection. De vous recentrer un peu sur vous-même. Certains pratiqueront la prière, d’autres la méditation. Pourquoi ne pas également en profiter pour laisser de côtés les écrans et renouer avec la lecture par exemple ?

C’est aussi le moment idéal pour rétablir du lien. Renouer avec des contacts perdus. Des amis, ou parfois même avec votre propre famille. Vos enfants, votre conjoint.

Le cycle « métro boulot dodo » se retrouve suspendu durant cette période. Charge à vous de bonifier cette précieuse ressource qu’est le temps dont vous disposez par la force des choses. Tout peut se récupérer, l’argent, les biens matériels. Même l’amitié et l’amour sont récupérables. Mais le temps, ça non, la science est formelle sur ce sujet pour l’instant… il passe mais ne fait jamais demi-tour. Voilà donc le trésor que vous avez entre les mains lorsque vous êtes amené à passer du temps confiné.

R comme Résilience

Vous pouvez déjà observer une chronologie logique dans l’enchaînement de ces trois R. Tout commence avec le recadrage, pour ajuster votre comportement à ce nouvel environnement. Puis vient la retraite spirituelle pour freiner votre rythme et tirer du sens de la période inhabituelle que vous êtes amené à vivre. Cela va vous permettre de la rendre bénéfique pour vous.

Viendra ensuite la résilience. Je la vois comme l’opportunité de transmuter une chose négative en un élément fabuleux. À vous de jouer aux alchimistes et d’opérer ce type de changements dans votre vie.

Servez-vous de ce temps pour mener à bien vos projets ou reprendre ceux que vous avez laissé de côté et qui vous tiennent tellement à cœur. Faites évoluer votre environnement, développez votre légende personnelle et permettez-vous de devenir une meilleure personne. Vous pouvez ressortir plus fort de cette période où, malheureusement, beaucoup sombrent dans le pessimisme ou la peur.

Pour cela vous irez chercher en vous des ressources que vous ne soupçonniez peut-être pas. À situation exceptionnelle, remède exceptionnel. En cheminant ainsi c’est aussi vous-même que vous allez redécouvrir en profondeur.

La résilience c’est de se dire :

« OK, ce contexte me demande de faire une pause dans ma vie, dans mes projets. Cela va me permettre de prendre du recul sur moi-même. De mieux me connaître. De mieux connaître les personnes qui m’entourent. Et maintenant je vais en profiter pour aller de l’avant et continuer de me développer dans les domaines qui m’intéressent. Devenir la meilleure version possible de moi-même. »

Dites-vous bien que quel que soit l’évènement qui viendra perturber votre quotidien, il aura une fin. Toute situation est transitoire. Les bonnes comme les moins bonnes. Ceci dit, une autre manière de voir les choses est de vous dire que la fin d’un chapitre est aussi nécessairement le commencement d’un autre. Sous ce prisme, c’est la potentialité à venir que vous contemplez et non uniquement la fin d’une période.

Chaque évènement négatif est d’une certaine manière l’occasion d’opérer une renaissance dans votre façon de vivre. À chacun de réaliser son bilan de conscience, à son niveau, pour avancer. C’est-à-dire voir ce que je suis et ce que je veux aujourd’hui, dans le « maintenant ».

L’anecdote du papillon me revient en mémoire. Celle qui nous rappelle qu’il se trouve une étape particulièrement éprouvante lors de la transformation de la chenille en papillon. Ce moment intense est celui où la chrysalide, à l’abri dans son cocon, génère ses ailes puis les déploie au-dehors. Voilà sans doute ce qui nous est demandé. Profiter de ce temps dans notre cocon pour faire grandir et sortir nos ailes.

La vie est un apprentissage et vous devez être capable de tirer des enseignements de toutes les situations qui jalonneront votre chemin. La Programmation Neurolinguistique (PNL) est un outil formidable tourné vers cet objectif et je ne peux que vous conseiller de vous y intéresser.

 

Cet article touche à sa fin et j’ai envie de vous confier un quatrième R pour parfaire les trois précédents : R comme Rire. « Souris à la vie et la vie te sourira », voilà un dicton qui prend sens ici et que je vous encourage à appliquer. Abordez toutes choses d’une façon positive afin de pouvoir en tirer la quintessence, au-delà des aspects négatifs.

Et surtout, continuez de rendre viral votre attitude positive.

Merci à  Mansour Latreche et Kevin Maitre pour leurs aides à la rédaction de cet article.
 
Luz Angelly TORRES

Luz Angelly TORRES

Coach en PNL, formatrice à l'Institut Gautier
www.luzangellytorres.ch
www.neurodanse.ch